Jordan Gasser : J’espère ne pas m’arrêter en si bon chemin

Cela faisait deux mois qu’il n’avait pas joué en national avec Luçon. Après deux mois de rééducation, de haut et de bas, Jordan Gasser a retrouvé le terrain avec l’équipe première, mais il aurait espéré un meilleur retour puisque les Vendéens se sont inclinés trois zéro à domicile. Une défaite qui permet à Orléans de prendre deux petits points d’avance sur l’équipe Vendéenne qui se retrouve éjectée du podium. Pour Jordan Gasser et ses équipiers, il va falloir vite se reprendre pour espérer monter en ligue 2.

 

« Je suis heureux de voir qu’elle s’est bien rétablie. »

-L-S-E-P-I : « Tu as fait ton retour sur le terrain avec l’équipe première, quelles sont tes sensations ? »

J.G : « C’est vrai que cela faisait depuis le dix-huit décembre que je n’avais pas rejoué en national suite à une blessure. Cela a été un réel plaisir de retrouver les terrains même si la première aurait pu mieux se dérouler. Malheureusement, nous avons concédé une grosse défaite 0-3 à domicile, ainsi qu’un petit tour aux urgences pour mon cas personnel. »

-L-S-E-P-I : « Tu as eu cinq points de sutures à l’arcade, les « blessures » ne te lâchent pas ? »

J.G : « Oui c’est vrai que je suis un peu poursuivi en ce moment mais vous savez ce n’est rien de dramatique l’arcade, il y a bien pire dans la vie. Après cela m’embête car cette « blessure » m’empêche de m’entraîner normalement cette semaine dû fait de l’absence de contact obligatoire pour éviter les cas, et peut compromettre ma participation vendredi. Je vais être attentif à l’évolution. Pour ma blessure qui m’a tenu éloigné des terrains presque trois mois, je suis heureux de voir qu’elle s’est bien rétablie. »

 

« Tout peut encore arriver. »

-L-S-E-P-I : « Vous perdez cette rencontre trois à zéro, une grosse déception ? »

J.G : « Une énorme déception pour nous surtout à domicile. La défaite est d’autant plus logique qu’elle intervient dans une période où nous souhaitions nous racheter de la défaite concédée face à Marseille Consolat deux semaines auparavant. Un but dès la cinquième minute de jeu qui nous freine dans notre envie de révolte et derrière c’est la soirée catastrophique par excellence. »

-L-S-E-P-I : « Une défaite qui profite à Orléans qui prend la troisième place, il va falloir vite se reprendre ? »

J.G : « Dans notre malheur, la soirée de vendredi a vu beaucoup de nos concurrents perdre des points. Nous savons que les deux points de retard sur Orléans peuvent être vite comblés mais cela demandera justement que la réaction soit rapide. Malgré tout, je reste persuadé qu’avec la qualité de ce groupe nous pouvons nous reprendre rapidement. Il reste quand même encore vingt-quatre points à prendre, tout peut encore arriver. »

 

« J‘espère ne pas m’arrêter en si bon chemin. »

-L-S-E-P-I : « Pour ce retour, que penses-tu de ta prestation ? »

J.G : « Je ne m’attendais pas forcément à démarrer le match, mais j’ai essayé de faire de mon mieux. C’est vrai qu’on peut toujours faire mieux, mais les sensations ont plutôt été bonnes. Même si nous avons connu une soirée difficile, s’il y a deux mois lorsqu’on m’a annoncé une grave déchirure du quadriceps, quelqu’un m’avait annoncé que mes sensations allaient être celles qu’elles ont été vendredi, j’aurais signé tout de suite. Je monte en puissance depuis deux semaines, j’espère ne pas m’arrêter en si bon chemin. »

-L-S-E-P-I : « La fin de saison approche, et l’objectif de la montée est le plus important ? »

J.G : « Il nous reste huit matchs pour atteindre notre objectif. Nous nous entraînons au quotidien avec ce seul objectif, donc effectivement nous souhaitons mettre tout en œuvre pour y arriver. »

 

Kentin

Facebook : Actu Team Sport

Photo : Vendée Luçon Football

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s