Jordan Gasser : Je suis dans l’incertitude

Jordan Gasser a déjà connu trois clubs en l’espace de deux saisons, après avoir connu un dépôt de bilan à Colmar, l’histoire récidive à Luçon. Des moments difficiles émotionnellement pour le nouveau défenseur de Chambly. Mais tout cela est maintenant derrière lui puisque le jeune joueur de vingt-trois ans s’épanouit dans son nouveau club. Vendredi soir, les joueurs de Chambly ont connu leur première défaite, et quelle défaite ! Les Clambysiens ont encaissé trois buts face à Créteil, une défaite imméritée pour Jordan Gasser qui lui est sorti sur blessure en première mi-temps.

 

« C‘est encore plus frustrant. »

-L-S-E-P-I : « Vous étiez invaincus jusqu’à vendredi soir, vous avez pris une grosse claque en encaissant trois buts face à Créteil ? »

J.G : « Il est vrai que nous avons connu notre première défaite vendredi soir. Mais le résultat est très immérité. Premièrement une défaite aussi lourde n’est pas le scénario du match, et deuxièmement nous avons deux très grosses occasions à 0-0. Enfin, nous encaissons notre premier but alors que nous nous retrouvons à dix depuis au moins trois minutes, c’est rageant, mais des points positifs sont à tirer de ce match puisque nous avons mis à mal un prétendant au titre. »

-L-S-E-P-I : « Un match dur à regarder puisque tu sors au bout de trente-sept minutes, on doit se sentir impuissant sur le banc… »

J.G : « Effectivement un énorme hématome suite à un rude contact en début de match m’a empêché d’aider mes coéquipiers plus longtemps. Quand on est impuissant face à ce scénario, c’est encore plus frustrant. Et surtout on s’en veut de laisser les coéquipiers dans cette panade. »

 

« Je suis dans l’incertitude. »

-L-S-E-P-I : « Tu es sorti sur blessure, pour combien de temps es-tu arrêté ? »

J.G : « Je suis dans l’incertitude pour répondre aujourd’hui. En ayant vu le docteur rapidement, il m’a signifié que cela peut prendre trois jours comme deux semaines, la seule chose que je sais c’est que je suis en béquille aujourd’hui sans pouvoir marcher avec la jambe touchée. »

-L-S-E-P-I : « Il va vite falloir rebondir, vous êtes tombés maintenant il faut se relever comme on dit… »

J.G : « Oui effectivement, après le championnat est encore très long. Nous savons que nous allons connaître des moments plus difficiles que d’autres, il faut juste continuer de travailler correctement pour ne pas douter. »

 

« C’est une expérience toujours spéciale. »

-L-S-E-P-I : « On va revenir un peu à la saison passée, tu as connu deux dépôts de bilan, une saison très difficile mentalement ? »

J.G : « Non je ne dirais pas cela. Difficile émotionnellement car c’est très malheureux pour les deux clubs. C’est une expérience toujours spéciale un dépôt de bilan, le plus important est de pouvoir rebondir. J’ai été touché car Colmar et Luçon sont deux grands clubs où j’ai vraiment apprécié jouer sous leurs couleurs. »

-L-S-E-P-I : « Maintenant tu es à Chambly, tout est derrière toi… »

J.G : « Oui et notamment dans un super club. Très convivial, j’ai l’impression d’être là depuis des années. On y va avec plaisir. »

 

Kentin

Photo : Eric Cremois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s