Des nouvelles de Julie Godel

Arrivée en 2013 en provenance de Besançon, Julie Godel aura passé trois ans à Nantes au sein de l’équipe Nantes Loire Atlantique Handball. A seulement vingt-trois ans, la Nantaise a décidé de quitter le club ligérien pour aller exercer sa passion en N2 avec Carquefou. Jouer plus longtemps et se sentir plus utile, c’est l’objectif de la nouvelle Carquefolienne dans son nouveau club. Sans changement radical, la vie continue pour la jeune Julie Godel.

 

« J‘ai toujours associé le handball et les études. »

-L-S-E-P-I : « Bonjour Julie, comment vas-tu ? Tu as passé un bon été ? »

J.G : « Bonjour, oui ça va. Très bien. »

-L-S-E-P-I : « Alors tu as quitté le club de Nantes, c’est un gros changement dans ta vie de tous les jours ? Tu n’as plus le même planning… Tu as dû te reconstruire professionnellement ? »

J.G : « Non pas spécialement de changement étant donné que j’ai toujours associé le handball et les études. Je n’ai jamais arrêté donc je suis simplement « allégée » d’entraînements maintenant. »

 

« Ça fait du bien de se sentir utile dans une équipe. »

-L-S-E-P-I : « En effet, tu signes à Carquefou, pourquoi ne pas avoir continué en LFH ? »

J.G : « Pour cette nouvelle saison je suis vraiment contente d’être dans cette équipe à Carquefou, ça fait du bien de se sentir utile dans une équipe et de sentir que l’on a confiance en toi ! Mais surtout cela fait du bien de jouer longtemps. »

-L-S-E-P-I : « Qu’est-ce que tu fais maintenant ? Tu continues tes études ? »

J.G : « Je suis actuellement en troisième année d’éducateur de jeunes enfants j’espère donc valider mon diplôme en fin d’année. »

 

« La vie continue pour moi. »

-L-S-E-P-I : « Tu as donc de nouveaux projets ? »

J.G : « De nouveaux projets pas forcément car la vie continue pour moi. »

-L-S-E-P-I : « La saison approche, une « nouvelle » carrière se profile, est-ce que tu gardes la même exigence dans ta préparation ? »

J.G : « J’essaie de mon côté d’y mettre le maximum, nous avons eu une préparation plus difficile que je pensais mais ce n’est pas plus mal. C’est fait pour ça. »

-L-S-E-P-I : « Qu’est-ce qu’on pourrait te souhaiter de mieux ? »

J.G : « Ce qu’on pourrait me souhaiter de mieux ? Honnêtement de valider mon diplôme déjà et ensuite pourquoi pas s’offrir une montée en N1. »

 

Kentin

Photo : Philippe Padioleau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s