Floris Van Rekom : La saison dernière était vraiment difficile pour tout le monde ici

Il est considéré comme le Hollandais volant par les supporters mais aussi par ses équipiers. Réceptionneur-attaquant, Floris Van Rekom est sûrement dans la forme de sa vie après une saison blanche suite à une blessure à l’épaule qui l’a écartée des terrains durant de longs mois. Mais tout ça n’est que du passé pour lui car son regard est désormais porté vers l’avant, vers de nouveaux objectifs avec le Nantes Rezé Métropole Volley. Des ambitions élevées qui lui ont permis de rester un an de plus sur les bords de Loire afin de relever l’équipe qui a vécu une année compliquée lors de la saison 2016-2017. Alors que les matchs de pré-saison touchent à leur fin, le début du championnat, quant à lui, pointe le bout de son nez avec une grosse rencontre pour la première opposition. Avant ça, nous sommes partis à la rencontre de Floris Van Rekom. Entretien.

 

« Il faut toujours jouer avec un niveau relevé. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Floris ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ? 

F.VR : Bonjour, ça va bien. Je suis Floris Van Rekom, j’ai 26 ans, je viens de Hollande (Sliedrecht) et je suis réceptionneur-attaquant pour le Nantes Rezé Métropole Volley.

Arrivé sur les bords de Loire en 2015, tu as récemment décidé de prolonger jusqu’en 2018, est-ce le début d’une belle histoire d’amour avec le club Nantais ? 

Je me sens très bien ici donc c’est pour ça que j’ai décidé de rester pour une année de plus. On ne sait jamais si on reste encore plus longtemps mais pour le moment je suis très content ici.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce club ?

J’aime bien le club parce qu’il a des objectifs ambitieux, comme moi. J’adore jouer en France, le championnat est très fort et il faut toujours jouer avec un niveau relevé sinon tu perds.

Floris Van Rekom 1

« La saison dernière était vraiment difficile pour tout le monde ici. »

La saison dernière l’équipe termine neuvième, on t’avait vu parfois en difficulté, quel bilan en as-tu tiré ? 

La saison dernière était vraiment difficile pour tout le monde ici. Je n’étais pas bien, j’étais blessé à l’épaule donc j’ai joué avec une douleur, parfois je ne pouvais même pas jouer car je n’ai pas foulé un parquet depuis février mais je pense que cette saison sera complètement différente.

Si tu devais tirer le bilan de tes deux saisons avec Nantes, que dirais-tu ? 

Ma première saison était satisfaisante mais la deuxième saison était beaucoup moins bonne pour moi par apport à ma blessure.

A 26 ans, sens-tu que tu es dans la force de l’âge ? 

Oui, j’ai 26 ans, je me sens physiquement très bien, la meilleure forme de ma vie.

Floris Van Rekom 2

« Ce n’est jamais facile de commencer contre le champion de l’année passée. »

Le début de saison approche, comment s’est passée la préparation ? 

La préparation était longe, comme toutes les préparations. Personne n’aime faire du cardio et s’entraîner énormément mais c’était bien. C’est pour cela que je me sens aussi bien maintenant.

Première opposition face à Chaumont, un gros morceau pour commencer, appréhendes-tu cette rencontre ? 

Ce n’est jamais facile de commencer contre le champion de l’année passée mais je pense qu’en France il y a toujours des possibilités pour gagner.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ? 

De gagner beaucoup de matchs avec l’équipe !

 

Kentin

Photos : Philippe Jeuland – NRMV (Photo de couverture & 1) ; Dominique Billon (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s