Valentin Laporterie : « Une pression de plus en plus présente. »

C’est un véritable globe-trotteur. Passé par plusieurs clubs en France dont les Corsaires de Nantes c’est outre-Atlantique que Valentin Laporterie continue d’évoluer depuis quelques années. D’abord le Canada puis les Etats-Unis, le jeune hockeyeur ne s’arrête plus dans sa progression et espère de nouveau franchir un pallier afin de gagner en expérience. Impressionné par le pays des rêves, cela ne serait pas surprenant de voir Valentin Laporterie réaliser le sien. Alors que la saison va bientôt débuter, notre néo-américain a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

« Une pression de plus en plus présente. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Valentin, comment vas-tu ? Avant de débuter notre interview, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

V.L : Bonjour Kentin, ça va très bien. Je m’appelle Valentin Laporterie, j’ai 18 ans et je suis défenseur pour l’équipe des Chicago Cougars.

Nous t’avons connu en France puis nous t’avons suivi au Canada avant de te retrouver désormais à Chicago ! Une réelle évolution aussi impressionnante que révélatrice, est-ce qu’on se rend compte forcément de cette progression d’un point de vue interne ? 

Oui tout à fait. Je ne pense, personnellement, pas me rendre compte de ma progression mais cela fait toujours plaisir de voir que le travail effectué paie et que même si le niveau augmente fortement d’années en années les résultats sont présents.

On augmente en gamme en passant de Ontario à Chicago, est-ce que c’est synonyme d’une pression supplémentaire ? 

Oui c’est une gamme bien au dessus donc forcément une pression de plus en plus présente mais je pense que c’est de la bonne pression et c’est un énorme plaisir tous les jours de jouer pour une organisation aussi réputée et redoutée dans la ligue car nous sommes « l’équipe à battre ».

Valentin Laporterie
Envoyée par Valentin Laportie

« Je pense que c’est plus que primordial pour déboucher sur une saison victorieuse. »

Les Corsaires de Nantes t’ont formé, un club qui monte en puissance depuis la saison dernière, y a-t-il, parfois, un manque de la France ? 

J’ai commencé le hockey sur glace à St-Brieuc dans les petites catégories puis Brest pour finir à Nantes où ç’a été une année exceptionnelle non seulement par l’intégration dans le groupe professionnel mais aussi par le fait d’avoir été champion de France avec les U20. Un manque de la France ? Je ne sais pas car cela a toujours été un rêve et un objectif de partir jouer en Amérique du Nord mais ce serait clairement un honneur et un plaisir de revenir jouer à un gros niveau français.

Tu as posé tes valises à Chicago il y a quelques semaines, les entraînements ont repris comment cela s’est passé ?

Oui j’ai posé mes valises il y a maintenant trois semaines et tout se passe très bien. Une organisation très professionnelle, nous sommes très bien encadrés que ce soit par le staff médical et les coachs. Nous avons une bonne équipe, tout le monde s’entend bien, il y a une très bonne ambiance et je pense que c’est plus que primordial pour déboucher sur une saison victorieuse.

Quels seront tes objectifs du coup ? 

Mes objectifs cette année sont bien évidemment de remporter le championnat national, de progresser un maximum et de pouvoir m’orienter sur un niveau encore plus haut l’an prochain.

Valentin Laportrie 1.jpg
Envoyée par Valentin Laporterie

« Ici, tout est plus grand, plus extra, très professionnel avec toujours la mentalité d’évoluer un maximum et de ne jamais rien lâcher et j’aime vraiment ça. »

La vie de Français à Américain est tellement différente mais la vie d’un Canadien à un Américain a-t-elle des différences ?

Je ne vois pas énormément de différences entre le Canada et les États-Unis pour être honnête mais c’est toujours agréable de découvrir un nouveau pays et de nouvelles choses tous les ans.

Comment s’habitue-t-on à ce Rêve Américain puisqu’au final tu es dedans à fond ? 

Le rêve américain je ne sais pas mais c’est sûr que c’est le rêve pour moi de pouvoir évoluer dans une grosse ville et une grosse équipe américaine. Ici, tout est plus grand, plus extra, très professionnel avec toujours la mentalité d’évoluer un maximum et de ne jamais rien lâcher et j’aime vraiment ça.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ? 

Une bonne saison et beaucoup de réussites !

 

Kentin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s