Maëlys Manca a la balle orange dans le sang

Déterminée, douée et surtout passionnée, voilà comment nous pourrions décrire la jeune Maëlys Manca. Passée par Marseille, là où elle fit ses débuts, cette championne de France espoirs en 2017 est également passée par le centre de formation de Aix-en-Provence avant de quitter le Sud et son soleil direction Strasbourg, « Je suis rentrée en 2012 au pôle espoir d’Aix-en-Provence où je n’ai fait qu’un an car je suis rentrée avec un an d’avance au centre de formation d’Aix. Je suis aussi restée qu’une saison au centre de formation d’Aix-en-Provence car le club allait couler. C’est pour cela qu’en 2014 je suis arrivée au centre de formation de la SIG à Strasbourg » explique Maëlys Manca. Seulement, le passage fut de courte durée puisque le 30 novembre 2015, la jeune joueuse, désormais en NF3 au GH Bouaye, vivra l’une des plus terribles blessures de sa carrière, une rupture du ligament croisé gauche. Terrible mais la néo-boscéenne fut forte, « Je n’ai fait que deux ans car je me suis rompue le ligament croisé gauche le 30 Novembre 2015. Le club ne m’a pas gardé, c’est pour cela que j’ai dû retrouver un club en étant blessé ce qui a été compliqué pour moi. » nous confie-t-elle.

 

Mais la récompense arrive à qui sait attendre puisqu’en 2016, Maëlys Manca rejoint le centre de formation du Nantes Rezé Basketball 44. Une nouvelle chance, une nouvelle équipe pour de nouveaux objectifs. Un retour sur le terrain qui fera le plus grand bien à cette joueuse. « C’est le club du NRB qui m’a accueilli en 2016. Malgré que ma première année soit difficile du fait de ma reprise après ma blessure et le fait qu’en espoir je jouais en national 1, j’ai passé deux belles années où j’ai réappris à jouer et où j’ai retrouvé mon niveau » confie-t-elle. Deux saisons qui resteront gravées dans la tête Maëlys Manca avec un titre de championne de France espoir. Cependant, il fallait tout de même un plan B, un après carrière comme on dit. C’est pour cela que la joueuse du GH Bouaye a décidé de quitter le NRB, « Pendant les deux ans au NRB j’ai passé mon BTS dans le social que j’ai obtenait mais pour devenir travailleur social je devais effectuer une troisième année qui demande beaucoup de travail. C’est pour cela que j’ai arrêté le centre de formation pour que je puisse réussir mes études. » une bonne décision pour la Marseillaise de naissance qui assure son avenir.

 

Désormais, Maëlys Manca fait profiter les fans du GH Bouaye de ses belles passes, de sa qualité de jeu et de ses bons tirs, « Je ne voulais pas pour autant arrêter le basket, c’est pour cela que je suis allée au club de Bouaye pour pouvoir continuer à jouer à un bon niveau tout en m’amusant » explique la championne de France espoir 2017. En bonne position dans le classement de NF3, nous souhaitons une très bonne fin de saison à Maëlys Manca.

Kentin

Photo : NRB officiel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s